KELKOO : VOYAGES COMPARER
  EBOOKERS : SEJOURS EVASION

ASTRONOMIE - ASTRONOMY

Projecteur: FETE DE LA SCIENCE
Projecteur: JOURNAL DE L'ASTRONOMIE
    ESPACE ET ASTRONOMIE
    Un site thématique

  • :: JOURNAL ASTRONOMIE
    - CITE DES SCIENCES

    Le journal de l'astronomie et de l'espace
    Un site thematique de science actualites
    Découvrez toute l'actualité du système solaire, de notre galaxie et au-delà avec les dernières images de l'Univers, des reportages et des interviews
    Cassini - Huygens en orbite autour de Saturne
    Genesis : retour brutal de la sonde Genesis
    Hubble Ultra Deep Field
    Sedna : dixième planète du système solaire ?
    Toutatis : à quand le grand impact ?
    Cite des sciences et de l'industrie à Paris en France




Projecteur: EPHEMERIDES
  • Les éphémérides des îles Saint-Pierre et Miquelon

    :: Les Ephémérides de St-Pierre & Miquelon à partir du XVI siècle
    :: Les Naufrages (de 1790 à 1975)
    :: Divers documents concernant l'archipel
    :: Des Illustrations (Photos, Cartes Postales, Timbres)

  • • Dernières nouvelles du cosmos
    • de Hubert Reeves astrophysicien
    • Editeur : Seuil
    • AMAZON (FR)


    Présentation de l'éditeur - Seuil (Amazon):
    • L'univers est un vaste laboratoire ouvert au champ de l'analyse scientifique. La physique et l'astrophysique se joignent pour l'explorer.
    • À des températures de milliards de degrés, la matière et l'antimatière, les quarks et les gluons – ainsi que d'autres particules dont la nature nous échappe encore – ont joué des rôles essentiels dans l'élaboration de notre univers.
    • Des phénomènes subatomiques, qui se sont déroulés au cours de la première seconde, se répercutent sur les plus grandes structures actuelles de l'univers.
    • L'accélérateur nous permet d'en simuler le comportement passé, tandis que le télescope nous en montre l'aboutissement.
    • À mi-chemin entre ces « infinis », l'esprit humain cherche à comprendre d'où il vient. Ses milliards de neurones, nés de l'évolution cosmique, se mettent en oeuvre pour reconstituer sa propre histoire.
    • Des chercheurs, joignant leurs savoirs, creusent toujours plus loin les mystères du cosmos. Les résultats les plus récents de cette quête sont présentés dans ce livre.

  • • Mal de Terre
    • de Hubert Reeves astrophysicien
    • et Frédéric Lenoir
    • Editeur : Seuil
    • AMAZON (FR)


    Présentation de l'éditeur - Seuil (Amazon):
    • La vie sur Terre est menacée !
    • Dans un dialogue serré, appuyé sur les études scientifiques les plus récentes, les auteurs abordent tour à tour les problèmes posés par le réchauffement de la planète, par l’épuisement des ressources naturelles, par les pollutions des sols et de l’eau que provoquent les industries civiles et guerrières, par la malnutrition des hommes et par le taux d’extinction effarant des espèces vivantes.
    La Terre ne reviendra plus jamais à son état d’avant le XXe siècle.
    • Pourtant la vie est robuste. Elle s’adaptera, et comme après chacune des crises géologiques du lointain passé de la planète, elle refleurira et continuera à évoluer.
    • Mais l’espèce humaine sera-t-elle encore présente dans ce nouveau monde ? Et si oui, dans quel état ?
    • Refusant les trop rapides soulagements, ce bilan sévère cherche à provoquer une réflexion collective et en appelle à la responsabilité planétaire de l’humanité.
    • Notre avenir est entre nos mains. Des solutions existent. Il faut réagir, et vite, avant qu’il ne soit vraiment trop tard.

  • • Patience dans l'azur
    • de Hubert Reeves astrophysicien
    • Editeur : Seuil
    • AMAZON (FR)


    Chroniques et points de vue - Services Documentaires Multimédia (Amazon):
    • Né à Montréal, Hubert Reeves est directeur de recherches au CNRS, en France.
    • Après avoir montré que la matière a une histoire, il nous révèle un univers en état de gestation permanente, qui "monte lentement les marches de la complexité": évolution nucléaire, évolution chimique, évolution biologique, évolution anthropologique. Dans la troisième partie, il aborde quelques notions liées au temps cosmique, aux concepts de force et d'énergie et au rapport subtil entre les lois et le hasard.
    • Des notes et appendices servent à développer certains points plus techniques. Un livre captivant. Des développements nouveaux ont été introduits dans cette nouvelle édition, pour mettre à jour le texte de 1981.

  • • Sommes-nous seuls dans l'univers ?
    • de Hubert Reeves astrophysicien
    • et Jean Heidmann, Nicolas Prantzos, Alfred Vidal-Madjar
    • Editeur : Le Livre De Poche
    • AMAZON (FR)


    Présentation de l'éditeur - Le Livre De Poche (Amazon):
    • Nous savons depuis peu qu'il existe d'autres systèmes solaires dans notre galaxie. Une trentaine de nouvelles planètes ont déjà été détectées, et les surprises se multiplient. C'est pourquoi l'hypothèse d'une vie et d'une intelligence extraterrestres est devenue l'une des préoccupations majeures des astronomes contemporains.
    • Les entretiens réalisés par Catherine David, Frédéric Lenoir et Jean-Philippe de Tonnac auprès de quatre astrophysiciens de renommée internationale nous plongent au coeur d'un débat scientifique brûlant et relancent de manière nouvelle et passionnante l'éternel questionnement sur l'apparition de la vie et la place de l'homme dans l'univers.


  • • Poussières d'étoiles
    • de Hubert Reeves astrophysicien
    • Editeur : Seuil
    • AMAZON (FR)


    Point de vue de Arthur Hennessy (Amazon):
    • Grand maître dans l'art d'expliquer simplement des choses difficiles, Hubert Reeves a donné de nombreux livres de vulgarisation.
    • Celui-là est sans doute le plus accessible, ne serait-ce que parce qu'il est très illustré. On y voit bien sûr des étoiles et des galaxies, mais aussi des foetus humains, des fleurs et des insectes.
    • La vision universelle de Reeves, en effet, ne se limite pas aux équations de la physique. Elle donne toute sa signification à la grande idée qui émerge de la cosmologie contemporaine : l'unicité de la matière fait que le moindre de nos atomes a, un jour, été créé au sein d'une étoile, et qu'il y retournera un jour.
    • C'est en ce sens que nous sommes tous poussières d'étoiles, univers miniatures doués de cette faculté mystérieuse qu'est la conscience.
    • Face aux grands mystères de la nature, c'est en poète autant qu'en scientifique que l'auteur nous invite à méditer et à comprendre :
    Hubert Reeves : "Bien sûr, il y a aussi la tendresse humaine, la musique de Mozart et les vins de Bourgogne... S'il y a une Intention dans la Nature, quelle est son intention ?"


  • • The complete ephemerides 2000-2050
    • en anglais, français, espagnol, italien, allemand
    • Un collectif (relié)
    • Editeur : Auréas
    • AMAZON (FR)


    Présentation de l'éditeur :
    • Les éphémérides Auréas sont réputées pour leur facilité d'utilisation, leur bonne lisibilité et leur faible encombrement (impression sur papier "bible").
    • Les explications sont données en cinq langues : anglais, français, allemand, espagnol et italien.
Projecteur: LA NUIT DES ETOILES FILANTES
  • CIEL ET ESPACE
    Les Nuits des étoiles filantes : 12-13-14 Août 2004

    L'OBSERVATOIRE DE PARIS
    Les Sites en France
    :: Nuit noire - LA NUIT DES ETOILES FILANTES - Les Perséides

    :: C'EST QUOI UNE ETOILE FILANTE ?
    :: Un phénomène atmosphérique
    :: Les étoiles filantes sont des phénomènes célestes lumineux également désignés par le nom de météore.
    :: Ils se forment lorsqu'un grain de poussière cosmique, souvent associé à de la glace cométaire, pénètre à grande vitesse dans l'atmosphère de la Terre.
    :: Chauffé vers 3000 °C, le minuscule bolide se volatilise.
    :: Sa matière se disperse dans les couches d'air terrestre en moins d'une demi-seconde.
    :: Ce processus excite et ionise les molécules d'oxygène et d'azote présentes dans les environs.
    :: Ainsi naissent les brefs éclairs et, parfois, les puissants traits de lumière ou les boules de feu colorées dont on peut suivre la course depuis le sol.
    :: Le phénomène commence entre 180 et 120 km d'altitude. Il s'achève 20 à 30 km plus bas.
    :: Du fait de son énorme élan, le grain de poussière se fraye un chemin à travers les masses d'air connues pour composer l'enveloppe gazeuse de la Terre.
    :: Un couloir de gaz chaud et ionisé long de plusieurs kilomètres se crée.
    :: Les plus actives et les mieux connues de ces précipitations célestes portent les appellations évocatrices de Perséides, Orionides, Taurides et Léonides.

    :: Les Perséides
    :: Date du maximum: Le 11 Août
    :: Durée de l'activité: 30 jours
    :: Constellation du radiant: Persée (d'où leur nom les perséides)
    :: Signes particuliers: Nombreuses et rapides

    :: Nuit noire - LA NUIT DES ETOILES FILANTES - Les Perséides

    :: LA NUIT DES ETOILES FILANTES
    :: 13/8/2004 - Nuits des étoiles 2004 - Astro club de Porto Vecchio - à Lecci de Pporto Vecchio (en CORSE)
    :: 13/8/2004 - Nuits des étoiles 2004 - Calvi astro 2000 - à Montegrosso (en CORSE)
    :: 13/8/2004 - Nuits des étoiles 2004 - L’association Astronomique Bastiaise - à Barbaggio (en CORSE)
    :: 13/8/2004 - Nuits des étoiles 2004 - Club ajaccien d'astronomie - à Ajaccio (en CORSE)

    :: Les Perséides sont visibles à l'oeil nu
    :: Mais tous les sites d'observation ne se valent pas et il est difficile aujourd'hui, à cause notamment de la lumière des villes et de la pollution atmosphérique de trouver une vraie "nuit noire".
    :: La revue Ciel & Espace et l'IGN (Institut Géographique National) ont publié une carte de France des meilleurs lieux d'observation.
    :: En fait, les seuls endroits en métropole à posséder un ciel vraiment "propre" sont situés en Corse et sur le Causse de Gramat dans le Lot, entre Rocamadour, Figeac et Cahors.
    :: Là, la luminosité du ciel est uniquement due à sa luminosité naturelle (fond étoilé, lumière zodiacale...)

  • Institut de mecanique celeste et de calcul des ephemerides

    :: INSTITUT DE MECANIQUE CELESTE ET DE CALCUL DES EPHEMERIDES
    :: Ministère de l'Education Nationale (FRANCE)

    Éphémérides:
    • Ephémérides générales de position des corps du système solaire
    • Ephémérides générales des satellites naturels des planètes
    • Ephémérides pour l´observation physique des corps du système solaire

    Phénomènes célestes:
    • Levers, couchers et passages au méridien des corps du système solaire
    • Passages de Mercure et Vénus devant le Soleil de l'an -2999 à +3000
    • Eclipses de Lune entre 1997 et 2010
    • Eclipses de Soleil entre 1998 et 2005
    • Occultations d´étoiles par les astéroïdes
    • Prédictions des phénomènes des satellites naturels et des phénomènes mutuels des satellites galiléens de Jupiter
    • Activité des prochaines léonides

    Données astronomiques:
    • Notes cométaires
    • Liste des astéroïdes binaires ou suspectés de l'être
    • Glossaire astronomique

    Mots clés: astronomie, mécanique céleste, éphémérides, calendrier, système solaire
    Key words: astronomy, celestial mechanics, ephemerides, calendars, solar system


  • • Connaissance des temps :
    • Ephémérides astronomiques pour 2004
    • de Bureau des longitudes (broché)
    • Editeur : EDP Sciences
    • AMAZON (FR)


    Présentation de l'éditeur :
    • CET OUVRAGE donne pour l'année, avec une très grande précision, les positions du Soleil, de la Lune et des planètes sous forme de développements en polynômes de Tchebychev. Il donne aussi les positions des satellites de Mars, des satellites galiléens de Jupiter, des huit premiers satellites de Saturne et des cinq principaux satellites d'Uranus, sous forme de coefficients de fonctions élémentaires dépendant directement du temps. Ce livre contient également une méthode permettant d'effectuer les prédictions des phénomènes des satellites de Jupiter. Il présente enfin - c'est une nouveauté de cette édition 2004 - plusieurs textes fondamentaux sur les données et notions de référence utiles au calcul et à l'utilisation des éphémérides. L'utilisateur peut aisément, à l'aide d'une calculatrice de poche ou en utilisant avec son micro-ordinateur la disquette associée à cet ouvrage, obtenir les coordonnées de l'astre souhaité.
    • Depuis 1984, la Connaissance des Temps fait usage des théories élaborées au Bureau des Longitudes et du système des constantes astronomiques adoptées par l'Union Astronomique Internationale en 1976. Un tel ouvrage, unique par son contenu, mérite de figurer dans les bibliothèques des Universités et des Observatoires. La Connaissance des Temps a été créée en 1679 par Joachim Dalencé.
    • Cette édition, publiée sous la responsabilité du Bureau des Longitudes depuis 1795, est la 326e d'une éphéméride qui a paru sans interruption depuis sa création.
Projecteur: ASTRONOMIE - ASTRONOMY

  • • CASSINI -> TITAN -> SATURN
    • NASA (USA)


    CASSINI July 4, 2004:
    • Cassini Provides New Views of Titan, Saturn's Largest Moon
    The Cassini spacecraft has revealed surface details of Saturn's moon Titan and imaged a huge cloud of gas surrounding the planet-sized moon.
    • Cassini gathered data before and during a distant flyby of the orange moon yesterday. Titan's dense atmosphere is opaque at most wavelengths, but the spacecraft captured some surface details, including a possible crater, through wavelengths in which the atmosphere is clear.
    • "Although the initial images appear bland and hard to interpret, we're happy to report that, with a combination of instruments, we have indeed seen Titan's surface with unprecedented clarity. We also look forward to future, much closer flybys and use of radar for much greater levels of surface detail," said Dr. Dennis Matson of NASA's Jet Propulsion Laboratory, Pasadena, Calif., project scientist for the international Cassini-Huygens mission.
    • Cassini's visible and infrared mapping spectrometer pierced the smog that enshrouds Titan. This instrument, capable of mapping mineral and chemical features of the moon, reveals an exotic surface bearing a variety of materials in the south and a circular feature that may be a crater in the north. Near-infrared colors, some three times redder than the human eye can see, reveal the surface with unusual clarity.
    • "At some wavelengths, we see dark regions of relatively pure water ice and brighter regions with a much higher amount of non-ice materials, such as simple hydrocarbons. This is different from what we expected. It's preliminary, but it may change the way we interpret light and dark areas on Titan," said JPL's Dr. Kevin Baines, Cassini science-team member. "A methane cloud is visible near the south pole. It's made of unusually large particles compared to the typical haze particles surrounding the moon, suggesting a dynamically active atmosphere there."
    • This is the first time scientists are able to map the mineralogy of Titan. Using hundreds of wavelengths, many of which have never been used in Titan imaging before, they are creating a global map showing distributions of hydrocarbon-rich regions and areas of icy material.
    • Cassini's camera also sees through the haze in some wavelengths. "We're seeing a totally alien surface," said Dr. Elizabeth Turtle of the University of Arizona, Tucson. "There are linear features, circular features, curvilinear features. These suggest geologic activity on Titan, but we really don't know how to interpret them yet. We've got some exciting work cut out for us."
    • Since entering orbit, Cassini has also provided the first view of a vast swarm of hydrogen molecules surrounding Titan well beyond the top of Titan's atmosphere. Cassini's magnetospheric imaging instrument, first of its kind on any interplanetary mission, provided images of the huge cloud sweeping along with Titan in orbit around Saturn. The cloud is so big that Saturn and its rings would fit within it. "The top of Titan's atmosphere is being bombarded by highly energetic particles in Saturn's radiation belts, and that is knocking away this neutral gas," said Dr. Stamatios Krimigis of Johns Hopkins Applied Physics Laboratory, Laurel, Md., principal investigator for the magnetospheric imager. "In effect, Titan is gradually losing material from the top of its atmosphere, and that material is being dragged around Saturn."
    • The study of Titan, Saturn's largest moon, is one of the major goals of the Cassini-Huygens mission. Titan may preserve in deep-freeze many chemical compounds that preceded life on Earth. Friday's flyby at a closest distance of 339,000 kilometers (210,600 miles) provided Cassini's best look at Titan so far, but over the next four years, the orbiter will execute 45 Titan flybys as close as approximately 950 kilometers (590 miles). This will permit high-resolution mapping of the moon's surface with an imaging radar instrument, which can see through the opaque haze of Titan's upper atmosphere. In January 2005, the Huygens probe that is now attached to Cassini will descend through Titan's atmosphere to the surface.
    • During the ring plane crossing, the radio and plasma wave science instrument on Cassini measured little puffs of plasma produced by dust impacts. While crossing the plane of Saturn's rings, the instrument detected up to 680 dust hits per second. "The particles are comparable in size to particles in cigarette smoke," said Dr. Don Gurnett of the University of Iowa, Iowa City, principal investigator for the instrument. "When we crossed the ring plane, we had roughly 100,000 total dust hits to the spacecraft in less than five minutes. We converted these into audible sounds that resemble hail hitting a tin roof."
    • The spacecraft reported no unusual activity due to the hits and performed flawlessly, successfully going into orbit around Saturn on June 30. The engine burn for entering orbit went so well that mission managers have decided to forgo an orbital-adjustment maneuver scheduled for today.
    • The Cassini-Huygens mission is a cooperative project of NASA, the European Space Agency and the Italian Space Agency. The Jet Propulsion Laboratory, a division of the California Institute of Technology in Pasadena, manages the Cassini-Huygens mission for NASA's Office of Space Science, Washington, D.C. JPL designed, developed and assembled the Cassini orbiter.

    • For the latest images and more information about the Cassini-Huygens mission, visit SATURN NASA (USA) and CASSINI NASA (USA)

    Carolina Martinez (818) 354-5011
    • JPL
    Donald Savage (202) 358-1727
    • NASA Headquarters, Washington
Projecteur: ASTRONOMIE - ASTRONOMY

  • • CASSINI -> TITAN -> SATURN
    • INTERSTARS (FR)


    CASSINI 4 Juillet 2004:
    • Cassini-Huygens : les anneaux fascinent, Titan passionne...
    • Deux jours seulement après l'entrée en orbite de la sonde Cassini autour de Saturne, les résultats scientifiques préliminaires commencent d'ore et déjà à révéler le complexe et fascinant système qu'est celui de Saturne.
    • Une des premières interrogations proviendrait de la célèbre Division de Cassini, c'est-à-dire l'espace observable entre l'anneau A et B. Tandis qu'il a été remarqué que la presque totalité des anneaux de Saturne était exclusivement constituée de glace d'eau, il vient d'être maintenant déterminé que la Division de Cassini contiendrait bien plus de composés « sales » que le laisse penser le reste du complexe des anneaux. Mieux encore, il semblerait que les particules observées entre les anneaux (donc dans les divisions) seraient étrangement similaires à la matière sombre mise en évidence sur les photographies de la petite lune de Saturne, Phoebé.
    • Cette constatation relance bien sûr l'hypothèse selon laquelle les anneaux seraient le résultat de la désagrégation d'un satellite. Le faible anneau F contiendrait par ailleurs lui aussi une quantité importante de ces sombres matériaux.
    • Un autre instrument embarqué sur Cassini a détecté une autre particularité. Le bord des anneaux serait composé d'une plus large quantité d'oxygène. Les scientifiques sont plutôt perplexes et essayent d'en dégager quelque chose, bien qu'ils pensent que cet élément pourrait être en présence à cet endroit suite à une collision ayant pu avoir lieu... en janvier dernier !
    • "En pas moins de 2 jours, notre compréhension des anneaux s'est considérablement améliorée", déclare le Docteur Linda Spilker, du JPL de Pasadena (Jet Propulsion Laboratory), une scientifique investie dans la mission Cassini-Huygens. “Les matériaux tels que ceux découverts sur Phoebé sont une surprise de taille. Nous sommes très intrigués quant à savoir pourquoi les anneaux A et B semblent si épurés lorsque la division les séparant paraît en être tout le contraire.”
    • Les poussières mélangées à la glace dans la Division de Cassini et dans d'autres petites séparations ont également trahi leur présence aux spectromètres de la sonde travaillant dans l'infrarouge et dans le visible.
    • “Une surprenante évidence dans les données est que cette poussière sombre apparaît comme étant très proche de ce qui a été observé sur Phoebé. Durant les prochains mois, nous tenterons d'en découvrir l'origine”, affirme le Docteur Roger Clark, un autre membre de l'équipe scientifique chargée de la mission Cassini.
    • L'imagerie ultraviolette apporte aussi son grain de sable. Cette dernière a détecté la soudaine et inattendue hausse du taux d'oxygène au bord des anneaux.Ces constatations amène les scientifiques à supposer qu'un corps soit entré en collision avec les anneaux principaux, générant cet excès d'oxygène.
    • Le Docteur Donald Shemansky de l'Université de Californie du Sud travaille sur la caméra ultraviolette de l'instrument : "Ce qui nous surprend le plus, c'est l'évidence d'un événement soudain et de taille ayant eu lieu au cours de la période d'observation, causant des variations non négligeables dans la distribution d'oxygène et dans son abondance." Bien que l'oxygène atomique n'ait jamais été précédemment dévoilé, son existence n'émeut pas : Hubble avait déjà détecté de l'hydrogène auparavant, un des deux produits amenant à la formation d'eau.
    • L'inspection de l'atmosphère de Saturne par Cassini prit son départ lorsque l'appareil se déplaçait encore hors de son système. Les vents en mouvement à hauteur de l'équateur faiblissent énormément avec l'altitude au-dessus des nuages les plus élevés. Leur vélocité s'amoindrit d'au moins 140 m/s sur une fourchette de 300 kilomètres dans la haute atmosphère. Des mesures du vent n'avaient jamais été réalisées à d'altitudes si élevées.
    • Tôt vendredi, la sonde est passée à proximité de la plus importante lune de Saturne, Titan, un des objectifs les plus importants de la mission. Le satellite est supposé contenir des composés organiques basiques pouvant apporter de nouvelles connaissances aidant à la compréhension de l'apparition de la vie sur Terre. On peut comparer cette lune à une « Terre dans un frigo ».

    DES IMAGES DE LA PLANETE SATURNE :
    NASA (USA)
    CASSINI - HUYGENS (USA)
Projecteur: ASTRONOMIE - ASTRONOMY
Projecteur: ASTRONOMIE - ASTRONOMY

  • • Observer le ciel en ville
    • de Denis Berthier (broché)
    • Editeur : Larousse
    • AMAZON (FR)


    Présentation de l'éditeur :
    • Pratiquer l'astronomie en milieu urbain semble chose impossible à cause de la pollution lumineuse et industrielle.
    • Pourtant, de nombreux amateurs réussissent à observer et à photographier des étoiles, des planètes et d'autres objets célestes depuis leur balcon, leur terrasse, le toit de leur maison ou même leur parking ! Fruit d'une trentaine d'années d'observation en ville, ce guide a pour vocation d'offrir à tous les astronomes un savoir-faire malin, qui leur permettra d'exercer leur hobby sans avoir à se déplacer vers des sites lointains et sans s'encombrer d'un matériel inutile ou de techniques trop compliquées.
    • Des conseils pour débuter sans souci : surveiller la météo du ciel pour déterminer les meilleurs moments pour observer, se repérer dans le ciel, localiser les principales constellations, utiliser des cartes du ciel. Un véritable guide d'achat du matériel : pour chaque type d'instrument (jumelles, télescopes, montures, oculaires), les meilleurs modèles conseillés pour l'observation en ville, en fonction de son budget et de ses ambitions.
    • Les plus beaux objets faciles à observer en ville : la Lune, le Soleil, les planètes, les comètes, les étoiles doubles, les amas d'étoiles, les nébuleuses, les principales étoiles et constellations, saison par saison.
    • En plus, un miniguide regroupe sous forme de tableaux des données indispensables les prochaines éclipses jusqu'en 2010, des informations sur les planètes, les 25 plus beaux objets du ciel, les principaux essaims de météorites et leur date d'apparition...

    L'auteur vu par l'éditeur :
    Denis Berthier est journaliste, passionné d'astronomie. Lauréat de l'Association française d'astronomie et auteur de nombreux articles traitant de photographie astronomique, du réglage et de la construction d'instruments, il est aussi l'auteur de Lunettes et télescopes, mode d'emploi, avec Jean Lacroux.



click + Haut de page